NoFuel, à la Une du Grimaldi Forum de Monaco

NoFuel, à la Une du Grimaldi Forum de Monaco

Dans le cadre du salon EVER Monaco sur les transports électriques et la mobilité douce, NoFuel était le seul représentant nautique. Nous avons attiré la curiosité de l'organisateur du salon et vous pouvez retrouver la présentation de nos solutions par notre directeur technique, dans la vidéo suivante : 

EVER Monaco 2017 : Bilan et rencontres

EVER Monaco 2017 : Bilan et rencontres

L'équipe NoFuel a, pour la première fois, participé au salon EVER Monaco en tant qu'exposant. Cet évènement est un rendez-vous annuel pour les acteurs de la mobilité électrique et des énergies renouvelables au sein duquel nous avons été chaleureusement accueillis. Nous remercions les organisateurs pour leur soutien. 

Veritable vitrine monégasque des engagements de la principauté pour le développement durable et les transports propres, nous avons eu l'honneur de rencontrer le Prince Albert II de Monaco et de lui présenter nos solutions nautiques clé en mains et 100% électriques. 

C'était également l'occasion pour nous d'inviter sur notre stand, le motoriste OceanVolt et d'officialiser notre partenariat stratégique. C'est, sans aucun doute, le début d'une aventure passionnante !

Nous avons profité de ce rendez-vous pour accélérer notre développement en faisant appel à des professionnels du financement. Pour plus informations, contactez nous !

---

For the first time, the NoFuel team took part in the EVER Monaco exhibition as an exhibitor. This event is an annual event for the players in electric mobility and renewable energies in which we have been warmly welcomed. We thank the organizers for their support. 

Monegasque showcase of the principality's commitments to sustainable development and clean transport, we had the honor of meeting Prince Albert II of Monaco and presenting our 100% electric and turnkey nautical solutions.

It was also an opportunity for us to invite on our stand, the engine manufacturer OceanVolt and to formalize our strategic partnership. This is undoubtedly the beginning of an exciting adventure!

We took advantage of this appointment to accelerate our development with specialists of fund raising. Contact us for more information !

Vidéo : NoFuel, The Way Forward by Danny

Vidéo : NoFuel, The Way Forward by Danny

Nous avons rencontré Danny pendant le salon EVER Monaco qui a réalisé une vidéo sur NoFuel, pleine d'énergie ! Nous le remercions et vous partageons son montage. 

"This video is about a really interesting great company, called NoFuel. I had the chance to meet the co-founders at the EVER Conference, which is an event that has been held in Monaco for the past 12 years.  They have some amazing companies there utilizing the latest the technology available to for sustainable green energy. I had a really good time there, learning about different things. I really loved this company, for their original unique concept. In the video I describe to you more about them, and what they`re working towards." Danny

Have a look at NoFuel The Way Forward !

NoFuel rend hommage à Carlo Riva, créateur de bateaux de luxe

NoFuel rend hommage à Carlo Riva, créateur de bateaux de luxe

L'article a initialement été publié sur franceinfo.

Une ligne unique, le bois d’acajou épouse l’acier chromé : Riva, le luxe à l’état pur. Ces bateaux élégants avaient séduit les milliardaires et les stars de cinéma dès les années 50. Brigitte Bardot, Sophia Loren ou encore Jean-Paul Belmondo, tous adoubent la vedette de l’ingénieur Carlo Riva. L’homme avait pourtant gardé sa simplicité : "Ma vraie vie, c’est d’être loin de toutes ces stars, pour ne pas être prisonnier de leurs histoires", racontait-il en 2012.

Une tradition familiale

Carlo Riva est décédé le 11 avril à l’âge de 95 ans. Il avait commencé dans un modeste atelier dans le nord de l’Italie, où son arrière-grand-père était charpentier et réparait les bateaux. Carlo Riva devient alors un patron très exigeant. "Il avait toujours un marteau dans sa poche. Et si un compteur n’avait pas été parfaitement monté, il le cassait", se souvient Giovanni Santalena, restaurateur de bateaux.

---

NoFuel pays tribute to Carlo Riva, creator of luxury boats. Carlo Riva, the inventor of the emblematic chic boats of the Italian "dolce vita", died on Tuesday 11 April, at the age of 95 years.

A unique line, the mahogany wood follows the chrome-plated steel: Riva, luxury in its pure state. These elegant boats had seduced billionaires and movie stars since the 1950s.

EVER Monaco 2017 : "NoFuel : une jeune société qui propose ... "

EVER Monaco 2017 : "NoFuel : une jeune société qui propose ... "

La newsletter 4 du salon EVER Monaco, qui débute ce mardi et auquel participe NoFuel en tant qu'exposant, parle de NoFuel :

"NoFuel : une jeune société qui propose bateaux, pontons et stations de recharge fonctionnant à l’énergie solaire ou éolienne. Du made in France & Italie, qui se positionne sur un segment luxe, pour les villes, les professionnels du Tourisme et du luxe."

Lire la newsletter en ligne.

---

The EVER Monaco trade show starts this Tuesday and NoFuel participates as an exhibitor. See the presentation of NoFuel by the organisers :

"NoFuel : a young company that offers boats, pontoons and charging stations powered by solars panels. Boats are made in France & Italy, and the company is positioned on the luxury segment, for cities, luxury and tourism professionals."

 

Présidentielles 2017 : l’AFBE appelle les candidats à se mobiliser pour le bateau électrique

Présidentielles 2017 : l’AFBE appelle les candidats à se mobiliser pour le bateau électrique

L'article a initialement été publié sur bateau-électrique

Alors que le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu dans quelques semaines, l’AFBE et ses membres appellent les candidats à se mobiliser et à soutenir le développement du bateau électrique en France. 

« Le bateau électrique est une réalité ! » rappelle Xavier De Montgros, Président de l’AFBE, qui interpelle les candidats sur les indispensables dispositifs de soutien à mettre en place pour favoriser l’essor de la filière.

Alors que les voitures et utilitaires électriques disposent d’un bonus pouvant aller jusqu’à 10.000 et que les deux roues électriques sont éligibles depuis cette année, les bateaux électriques restent à l’écart malgré un intérêt croissant du secteur nautique et la maturité technologique de l’offre disponible sur le marché.

« En France, on compte plusieurs milliers de bateaux électriques dans le domaine de la plaisance et une cinquantaine pour le transport de personnes avec des capacités allant de 50 à 200 passagers. Nous avons néanmoins besoin de mesures complémentaires pour accompagner la filière » rappelle le président de l'association.

Des aides à l’investissement nécessaires

« La filière est prête, les technologies sont en place et fonctionnent depuis deux décennies. Ce que nous voulons, ce ne sont pas de nouveaux projets de recherche mais un véritable dispositif de soutien au secteur » résume le Président de l’AFBE qui, avec ses membres, a identifié plusieurs leviers pour accompagner la filière.

Alors qu’un bateau électrique coûte en moyenne 30 à 50 % plus cher qu’un équivalent thermique diesel ou essence l’AFBE et ses membres militent pour un véritable dispositif d’aide à l’investissement à destination des opérateurs et utilisateurs. Une initiative déjà menée dans le domaine automobile et qui a permis de faire vraiment décoller la filière électrique qui vient de fêter son 100.000ème véhicule électrique.  Cela est d’autant plus important que nous constatons une détaxe importante appliquée au diesel sur les bateaux professionnels.

Un plan et des objectifs à mettre en œuvre

Bénéficiant  aujourd’hui du  deuxième domaine maritime mondial, la France dispose de toutes les compétences nécessaires pour figurer parmi les leaders de l’industrie nautique électrique : R&D, architecture, ingénierie etc…

« Malheureusement, la France n’a pas mis en place de plan pour la transition énergétique de ses flottes maritime et fluviale » regrette Xavier De Montgros, citant pour exemple la Norvège qui a déjà acté un plan ambitieux pour pousser l’ensemble de son secteur maritime vers les nouvelles énergies (GNL, hybride, solaire, électrique, éolien etc…) avec un objectif de réduction de 40 % de ses émissions à l’horizon 2030.

Des zones « zéro émissions » à développer

Pays-Bas, Autriche, Allemagne etc… alors que de nombreux territoires ont donné priorité à la navigation propre sur une partie de leurs domaines fluviaux et maritimes, la France souffre d’un certain retard.

« Il pourrait s’agir de limiter l’usage du moteur thermique sur certaines étendues d’eau très fermées, donc très rapidement polluées, ou sur certaines zones proches du littoral au sein des parcs nationaux » détaille Xavier De Montgros. Une mesure qui devra être mise en place de manière intelligente et progressive et qui permettrait d’impulser par la loi la transition des flottes.

Des ports « branchés »

Au même titre qu’il existe des places réservées à la recharge des véhicules électriques, l’association appelle les autorités portuaires à identifier des places de stationnements sur les pontons réservés aux bateaux « zéro émission » et associées à des possibilités de recharge.
Un dispositif qui donnerait un avantage certain aux propriétaires ayant fait le choix du bateau électrique.

Un cadre juridique favorable

Pour l’association, la réglementation pose également un certain nombre de problèmes. Car si une norme sur les propulsions électriques des bateaux, la ISO 16315, a bien été établie à l’échelle internationale, celle-ci n’a toujours pas été appliquée en France.

Résultat : un vide juridique qui bloque la validation de certains dossiers auprès des autorités fluviales et maritimes.

Des moyens pour l’association

Essentiellement soutenue par ses membres, l’AFBE ne dispose d’aucune dotation publique pour avancer et multiplier ses projets.

« Une subvention nous permettrait d’engager un cadre afin d’accroitre nos actions et nos interventions » souligne Xavier de Montgros.

Monaco engagée dans les transports propres et la transition énergétique

Monaco engagée dans les transports propres et la transition énergétique

NoFuel participe au salon EVER Monaco qui se tient du 11 au 13 avril 2017 dans la principauté de Monaco. Nous exposerons notre projet ainsi que les éléments techniques qui le composent afin de développer nos activités à Monaco et dans la région de la Mer Méditerranée. Rappelons qu'EVER MONACO regroupe une exposition et des tables rondes entièrement dédiées aux énergies renouvelables et aux véhicule propres.

Cet évènement est l'occasion de rappeler l'engagement de la principauté dans les énergies renouvelables et les transports durables renforcé par la sortie du Livre Blanc de la Transition Énergétique de Monaco.

Le gouvernement explique que la Principauté de Monaco s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50% à l’horizon 2030 par rapport à 1990 et à atteindre la neutralité carbone en 2050. Pour parvenir à ces objectifs ambitieux, la démarche du Livre Blanc de la Transition Energétique vise à recueillir les perceptions, les actions et les attentes des acteurs du territoire afin de définir la feuille de route partagée qui nous portera vers 2050. 59 organisations et près de 90 personnes ont été rencontrées. Les enjeux et pistes d’action identifiés par les participants sont présentés dans le document publié en mars 2017.

---

NoFuel is participating in the EVER Monaco trade fair, which will be held from 11 to 13 April 2017 in the Principality of Monaco. We will present our project and the technical elements that compose it in order to develop our activities in Monaco and in the Mediterranean Sea region.

 

Etude : de belles perspectives pour le marché du bateau électrique

Etude : de belles perspectives pour le marché du bateau électrique

L'article a initialement été publié sur bateau-electrique.com

Selon les conclusions d’un rapport publié par IDTechEx, le marché du bateau électrique devrait connaitre une croissance exponentielle au cours des dix années à venir. Alors qu’une centaine de constructeurs sont déjà présents sur le marché, le rapport estime que le segment du bateau électrique et hybride pourrait peser jusqu’à 20 milliards de dollars à l’échelle mondiale en 2027.

Selon les auteurs du rapport, le secteur de la plaisance connaitra la croissance la plus importante, porté par des réglementations de plus en plus favorables à la propulsion électrique, notamment sur les voies navigables intérieures en Europe et aux Etats-Unis qui seront progressivement interdites aux bateaux thermiques. En Inde, certaines réglementations en ce sens sont déjà actives. Idem au Sun Moon Lake, à Taiwan, où les opérateurs acceptent volontiers de changer leurs habitudes pour aller vers des bateaux plus silencieux et respectueux de l'environnement.

Selon les chercheurs, les pressions réglementaires s’accentueront d’ici à la fin de la décennie, obligeant les propriétaires à changer leurs habitudes. Et la durée de vie des bateaux ne sera plus une excuse. Selon le rapport, un grand navire peut émettre autant d’émissions CO2 que 70.000 voitures. Pour les particules, c’est encore pire et le rapport compare les émissions d’un navire à celles de 2.5 millions de voitures particulières.

Ainsi, si les bateaux électriques et hybrides ne représentent aujourd’hui que 1 à 2 % du secteur maritime, leur croissance semble inéluctable. Reste maintenant aux décideurs à mettre en place un terreau fertile pour favoriser leur émergence…

---

According to a report published by IDTechEx, the electric boat market is expected to grow exponentially over the next ten years. While a hundred manufacturers are already on the market, the report estimates that the electric and hybrid boat segment could weigh up to 20 billion dollars worldwide in 2027.

Les partenariats clés de NoFuel / NoFuel key partnerships

Les partenariats clés de NoFuel / NoFuel key partnerships

NoFuel renforce ses partenariats stratégiques

Afin de sécuriser ses solutions 100% électriques et adaptables à l’environnement de ses clients, NoFuel a récemment noué des accords importants et sur le long terme avec des partenaires stratégiques.

Au total, trois accords stratégiques ont été signés :

1) La propulsion électrique de l’ensemble de la gamme de bateaux NoFuel sera fournie par un des leaders mondiaux des moteurs électriques à basse tension. Ce dernier élément est une garantie supplémentaire pour la sécurité de nos clients en navigation avec des unités NoFuel.

2) La gestion de l’énergie du système de charge solaire, stockage de l’énergie et recharge des bateaux est également optimisée grâce à un partenariat fort avec un spécialiste de production et recharge électrique. C’est un élément critique dans l’exploitation de bateaux NoFuel et la durabilité de nos solutions.

3) Enfin, la construction des pontons d’accueil des bases individuelles et bases de location NoFuel est assurée par un spécialiste français du secteur à la fois sur les problématiques d’ingénierie propres aux sites et sur le choix de matériaux de qualité et durables dans le temps.

Ces partenariats techniques s’étendent également à une stratégie commerciale commune dans l’approche du marché et la participation aux salons professionnels. Elle est permise grâce à l’expertise et l’expérience de chacune des parties sur un marché très ciblé.

Grâce à sa stratégie partenariale forte développée depuis le début de l’aventure, NoFuel assure à ses clients un haut niveau de qualité et de fiabilité de ses produits et de ses solutions nautiques 100% électriques, pour 2017 et les années à venir !

---

NoFuel strengthens its strategic partnerships

In order to secure its 100% electric solutions and adapt to the environment of its customers, NoFuel has recently signed major and long-term agreements with  strategic partners.

In total, three strategic agreements were signed:

1) The electric propulsion of the entire NoFuel range of boats will be supplied by one of the world leaders in low-voltage electric motors. The latter is an additional guarantee for the safety of our customers when navigating with NoFuel units.

2) The energy management of the solar charging system, energy storage and charging of the boats is also optimized thanks to a strong partnership with a specialist in production and electric charging. This is a critical element in the operation of NoFuel boats and the sustainability of our solutions.

3) Finally, the construction of the pontoons of reception of the individual bases and NoFuel bases of rental is ensured by a French specialist both on the challenges of engineering specific to the sites and on the choice of materials of quality and long-lasting.

These technical partnerships also extend to a common commercial strategy in the market approach and participation in trade shows. It is permitted through the expertise and experience of each of the parties in a highly targeted market.

Thanks to its strong partnership strategy developed since the beginning of the adventure, NoFuel ensures its customers a high level of quality and reliability of its products and its 100% electric nautical solutions, for 2017 and the years to come!

Les bateaux fluviaux de NoFuel / The NoFuel river boats

Les bateaux fluviaux de NoFuel / The NoFuel river boats

Découvrez notre gamme de bateaux fluviaux

NoFuel a conçu un bateau qui allie l’élégance et la modernité avec des technologies propres. 100% électrique, il est conçu pour la balade fluviale et sur lacs avec tout le confort et le design des day-boat que l’on retrouve dans les destinations estivales les plus prisées. Il peut embarquer jusqu’à 6 personnes pour une journée de navigation d’environ 8 heures. C’est le bateau que vous retrouverez en location au sein des bases NoFuel.

À la demande d’un client, NoFuel a également conçu une navette à passagers 100% électrique qui peut accueillir jusqu’à 11 personnes en plus du pilote (dont une à mobilité réduite). Elle possède les dernières caractéristiques de confort et d'accessibilité du marché. Cette navette répond aux exigences les plus fortes en matière de transport durable et de respect des écosystèmes.

L’ensemble des bateaux NoFuel est développé dans le cadre d’une politique environnementale exigeante à la fois dans le choix de matériaux durables, de technologies réutilisables ou recyclables et de fonctionnement discret et respectueux de l’environnement.

Contactez-nous pour votre nouveau bateau : hello@no-fuel.com !

---

Discover our range of river boats

NoFuel has designed a boat that combines elegance and modernity with clean technologies. 100% electric, she is designed for river and lake tours with all the comfort and the design of the day-boats that one finds in the most popular summer destinations. It can carry up to 6 people for an 8-hour sailing day. This is the boat you will find for rent in NoFuel bases.

At the request of a customer, NoFuel also designed a 100% electric passenger shuttle that can accommodate up to 11 people in addition to the driver. It has the latest features of comfort and accessibility of the market (1 space for disable persons). This shuttle meets the highest requirements for sustainable transportation and respect for ecosystems.

Note that all NoFuel boats are developed within the framework of a demanding environmental policy with the choice of durable materials, reusable or recyclable technologies and discrete and environmentally friendly operation.

Contact us for your new boat : hello@no-fuel.com !

Le bateau côtier de NoFuel / The NoFuel coastal boat

Le bateau côtier de NoFuel / The NoFuel coastal boat

Découvrez notre bateau côtier et ses applications

NoFuel a conçu un bateau côtier qui est le fruit d’un subtil mélange d'inspiration venant des runabouts américains des années 20/30, des navi dei laghi italiens des années 50/60 et des Thames slippers anglais. Il possède des caractéristiques d’élégance, de puissance et d’équipements similaires tout en adoptant une propulsion 100% électrique. Doté de 2 bains de soleil, d’un équipement complet, il peut accueillir 8 personnes pour une journée en mer silencieuse et relaxante. Il atteint 25 nœuds et possède une autonomie de 6 heures en vitesse de croisière.

Il est parfaitement adapté aux usages des particuliers mais c’est également un bateau calibré pour le marché des Tender de yachts de luxe de plus de 50 mètres.

Contactez-nous pour votre nouveau bateau : hello@no-fuel.com !

---

Discover our coastal boat and its applications

NoFuel has designed a coastal boat that is the result of a subtle blend of inspiration from 20/30 US runabouts, 50/60 Italian navi dei laghi and English Thames slippers. It has features of elegance, power and similar equipment while adopting a 100% electric propulsion. Equipped with 2 sunbathing, complete equipment, it can accommodate 8 people for a day at sea silent and relaxing. It reaches 25 knots and has an autonomy of 6 hours in cruising speed.

It is perfectly suited for private use but it is also a boat calibrated for the Tender market of luxury yachts of more than 50 meters.
 

Contact us for your new boat : hello@no-fuel.com !

Les Temps forts de l'édition 2017 d'Ever Monaco - NoFuel sera présent

Les Temps forts de l'édition 2017 d'Ever Monaco - NoFuel sera présent

La douzième édition d’EVER Monaco se déroulera du 11 au 13 avril au Grimaldi Forum. Depuis sa création, cet événement annuel a pour objet de sensibiliser au développement des énergies renouvelables et à l’amélioration de l’efficacité énergétique, mais également d’encourager la mobilité propre dont la Principauté, de par sa politique volontariste et l’adhésion de sa population, est devenue une belle vitrine.

- Un pôle automobile mettra en avant les véhicules contemporains et du futur, avec entre autres des voitures de sport écologiques, des voitures électriques, hybrides, hybrides rechargeables, et des véhicules électriques utilitaires. Des constructeurs et équipementiers d’envergure mondiale tels que KIA (partenaire majeur du salon), TOYOTA, BMW, HONDA, VOLKSWAGEN, VENTURI, GOODYEAR OU RENAULT ont fait confiance à EVER Monaco, et viendront y dévoiler leurs nouveautés.

D’autres entités telles que GoElectrix EMH (European Membrane House), ABB, le Confort Electrique, Electric Marathon, Gruau Electric, Mirofret, Mobee, La Poste de Monaco seront également présentes.

La mobilité propre et l’accès aux derrières technologies en matière de développement durable sont des thématiques importantes pour les organisateurs du salon EVER. A ce titre.Le Groupe La Poste présentera ses innovations de services en matière de mobilité.

La navette autonome de CarPostal sera une des animations phares du salon. La société  est spécialisée dans le transport urbain et interurbain au cœur des agglomérations de taille intermédiaire. Elle présentera le fleuron de sa technologie avec un véhicule totalement autonome, électrique, qui sillonnera les rues de la Principauté.

- Un pôle 2 roues avec des sociétés comme ETricks, Clean Energy Planet, Ujet présentera motos, scooters et vélos électriques ainsi que des bornes d’auto partage de vélos électriques, pour faire de la mobilité urbaine et interurbaine un service accessible à tous. Le Moto Club de Monaco exposera une gamme étendue de motos électriques adaptées à tous les goûts et aux besoins des motards. (..)

Cette année EVER accueillera la société NoFuel, une startup qui conçoit, développe et commercialise des solutions nautiques 100% électriques.

---

The twelfth edition of EVER Monaco will take place from 11 to 13 April at the Grimaldi Forum. Since its inception, this annual event has been aimed at raising awareness of the development of renewable energies and improving energy efficiency, but also encouraging clean mobility which the Principality, through its proactive policy and the accession of Its population, has become a beautiful showcase. In 2017, NoFuel will expose its innovations. Come and see us !

Des transports réguliers sur la Seine pour bientôt ?

Des transports réguliers sur la Seine pour bientôt ?

L'article a été initialement publié sur le parisien le 7 janvier 2017.

Le Stif lance mercredi une étude sur le « transport fluvial de personnes » afin d'explorer toutes les possibilités qu'offre le fleuve. Premiers résultats attendus fin mars.

Et si l'on pouvait à nouveau voguer au fil de la Seine pour se rendre au boulot, plutôt qu'emprunter les souterrains aux lumières artificielles du métro ? Le syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) se penche sérieusement sur la question.

Son conseil d'administration va lancer mercredi, une étude sur le « transport fluvial de personnes » afin d'explorer toutes les possibilités qu'offre le fleuve, observer les expériences à l'étranger et analyser les innovations techniques. L'étude devra également se pencher sur les « passeurs de rives », ces embarcations qui permettre de traverser par l'eau, loin des ponts. Le Stif attend les premiers résultats à la fin du premier trimestre 2017.

« C'est une très bonne idée, estime Pierre Garzon, vice-président du Stif. Mais nous croyons davantage au besoin de franchir le fleuve dans des zones où les ponts sont rares, comme en Yvelines ou en Essonne plutôt qu'une traversée au fil de la Seine ».

Une première expérience en 2008

Car aujourd'hui, les transports réguliers de personnes sont rares. Seul Batobus offre, principalement aux touristes, neuf escales entre le Jardin des plantes et Beaugrenelle, toutes les 40 minutes. Ou les navettes qui desservent le centre commercial d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) depuis le XIXe arrondissement. En 2008, le Stif a déjà mené une expérience : Voguéo. Testé d'abord entre Maison-Alfort et Gare d'Austerlitz, le dispositif était prévu pour être étendu de l'école Vétérinaire de Maisons-Alfort - Vitry, en amont, jusqu'au Pont de Suresnes, en aval, via trois lignes. Mais le projet est abandonné en 2011. L'unique candidat à la délégation de service public, Batobus, estime le coût à 74 M€. Trois fois plus que les prévisions ! Un rapport de l'autorité de la concurrence de 2009 note aussi que lors des neufs premiers mois, les usagers ont emprunté Voguéo principalement pour « des déplacements d'agrément et non, domicile-travail ».

La faible vitesse des embarcations sur le fleuve semble aussi limiter l'attrait de transports plus réguliers : 12 km/h à l'intérieur de Paris et 18 km/h en banlieue, soit 35 minutes pour 7 km entre Maisons-Alfort et Austerlitz : « Ces limitations sont liées au trafic dense -- l'un des plus importants au monde en termes de trafic passager -- et permettent de mieux anticiper les manoeuvres à accomplir », justifie la Direction de l'équipement d'Ile-de-France (Dreia). Les « aspects physiques particuliers de la Seine », ajoute la Dreia -- ponts qui obligent à de nombreux mouvements d'évitement, courants forts générés par les iles, présence de vents latéraux, -- rendent « sa navigation complexe » et donc, contraignent à restreindre la vitesse.

« Mais les technologies ont évolué. Il va être intéressant de réexpertiser le dossier », poursuit Pierre Garzon.

« Il faudra aussi trouver une solution à cette limitation si l'on veut proposer des alternatives écologiques et attractives », suggère Alain Thebault. Le créateur de « Sea Bubble », ces bulles volantes à la demande, espère prochainement tester ses créations sur la Seine à l'aspect futuriste. « Mais à Londres ou dans la baie de San Francisco, on peut aller jusqu'à 50 km/h. A Paris, on ira presque moins vite qu'une bicyclette ».

NoFuel is attending the European biggest boat show

NoFuel is attending the European biggest boat show

To launch the year 2017, NoFuel participates to the Dusseldörf boat show that takes place until January 27th ! This is the biggest boat show in Europe and gathers shipyards and equipment providers from all around the world. Although large & expensive boats are 'en vogue' in Germany, demand for small motor boats up to 30 feet long is very strong. As the NoFuel boats range from 21 to 26 feet, therefore this happens to be a very good event for us.

Moreover, we are proud to be invited to the booth of our engine partner : the finish company OceanVolt. They provide us with an electric propulsion system with low voltage, no noise, no pollution and last but not least a solution that allows silent comfort with a revolutionary complete energy management.

---

Pour lancer la nouvelle année, NoFuel participe au salon nautique de Dusseldörf qui se déroule jusqu'au 27 janvier. Ce salon est le plus grand d'Europe et attire des chantiers navals et équipementiers du monde entier. Bien que les gros bateaux soient en vogue sur le marché allemand, la demande pour les petits bateaux à moteur mesurant jusqu'à 30 pieds est également très forte.

De plus, nous sommes fiers d'être invités sur le stand de notre motoriste partenaire, la société finlandaise OceanVolt. Ils nous fournissent un système de propulsion électrique à basse tension, sans bruit, sans pollution et surtout une solution qui permet un confort silencieux et un système révolutionnaire pour une gestion complète de l'énergie.

 

NoFuel vous souhaite une belle année nautique en 2017

NoFuel vous souhaite une belle année nautique en 2017

Il y a plus de 130 ans, Siemens testait son premier bateau électrique sur la rivière Spree à Berlin, qui était censé fonctionner comme une sorte de taxi. 25 ans plus tard, l'Akkumulator de Siemens a lancé la navigation électrique à passagers sur le lac du Roi en Haute-Bavière. La coque et la cabine du bateau étaient toutes deux en acajou. La puissance produite provenait d'une batterie au plomb-acide. Les bateaux électriques ont atteint leur point culminant en 1965, lorsque Siemens a présenté le premier bateau à pile à combustible d'Europe sur un étang dans son centre de recherche d'Erlangen.

2017 est l'année clé pour NoFuel avec la construction de son prototype, de l'innovation ainsi que de nombreuses étapes majeures pour le développement de la société ! Restez informés !

---

Some 130 years ago on the Spree River, Berlin, Siemens tested its first electric boat, which was intended to operate as a kind of water taxi back in 1886. The "Akkumulator" launched electric passenger navigation on the King’s Lake in Upper Bavaria 25 years later. The boat’s hull and cabin were both made of mahogany. Power came from a lead-acid battery, Electric boats reached their high point in 1965, when Siemens presented Europe’s first fuel cell-powered boat on a pond at its Erlangen Research Center.

2017 is the key year for NoFuel with the construction of its prototype, with innovation as well as several major steps for the development of the company ! Stay tuned !

Spectacular ferry runs silently on batteries along UNESCO listed fjord

Spectacular ferry runs silently on batteries along UNESCO listed fjord

This article comes from ABB website. Photo Credit : ABB.

ABB is providing integral technology to one of the most innovative ship designs ever seen on the Norwegian fjords. The ferry will couple its striking appearance with ABB’s cutting edge maritime hybrid solution. The vessel’s concept has been named "Vision of the Fjords".

ABB has supplied a compact and lightweight version of the award winning Onboard DC Grid system that manages and controls the energy flow between the diesel engine, propeller and charging station. The Onboard DC Grid is a key enabler in efficiently integrating energy storage into modern marine power systems through its DC infrastructure and integrated power and energy management system. In the case of the Vision of the Fjords, the Onboard DC Grid transfers energy to the battery during charging, which happens at both ends of the voyage, and whilst the diesel engines are running. 

ABB has already engineered the technology to allow larger passenger ferries, including those which carry cars, to run on hybrid or pure battery power. The environmental saving in terms of carbon dioxide reduction for just one vessel can be the equivalent to electrifying thousands of cars.

The ferry carries up to 400 tourists between Flåm and Gudvangen along the Nærøyfjord in the west of Norway, a distance of around 32 km. Once it has arrived in the most scenic part of the fjord it will switch to battery power, allowing sightseers to enjoy the nature in almost complete silence at around 8 knots (approx. 15 km/h). The fjord is on UNESCO’s World Heritage List because it remains largely unspoilt by human development and the ferry is designed with the surroundings in mind. The Vision of the Fjords will complete around 700 journeys a year for its owner, The Fjords, from the summer 2016.

“Regulation means Norway is leading the world in terms of battery power for passenger ferries,” commented Sindre Sætre, ABB’s Director of Marine and Ports in Norway. “Globally battery power and hybrid technology is gaining importance in the maritime sector and we are delighted to be at the forefront of that process.” 

The ferry design is inspired by a trail finding its way up a steep mountainside. It measures 40 meters in length and 15 meters in width. Outside the ferry, passengers will be able to climb all over the boat while the inside will feature panoramic views and 450 seats.

Anstein Aa from Brødrene Aa AS says, “This is one of the most exciting vessels we have ever constructed in terms of both aesthetics and technology. With ABB’s established reputation in the passenger maritime sector, we are extremely happy to have such an experienced partner in such an innovative project.” 

---

100% electric, the NoFuel boats are also running on batteries, an efficient technology that has already proved itself.

L’utilisation des transports électriques comme moyen de stockage

L’utilisation des transports électriques comme moyen de stockage

L'article initial a été publié sur smarts-grids-cre.

L’arrivée des véhicules électriques est un élément clé dans la gestion du réseau électrique. Une voiture est inutilisée 95 % de son temps de vie et l’utilisation moyenne d’un véhicule électrique nécessitera moins de 80 % de la capacité de la batterie pour les trajets quotidiens.

Il sera donc possible pendant les périodes où le véhicule sera branché au réseau électrique d’utiliser l’électricité stockée pour l’injecter sur le réseau en période de forte demande ou, inversement, de charger la batterie du véhicule en heures creuses. Il s’agit du concept du « vehicle-to-grid », ou V2G, qui consiste à utiliser les batteries des véhicules électriques comme une capacité de stockage mobile.

Les véhicules électriques pourraient donc représenter une capacité additionnelle de stockage d’énergie, sous réserve que cet usage soit technologiquement et économiquement pertinent :

  • contrairement au stockage de masse de l’énergie, cet usage de la batterie nécessite des cycles de charge et décharge très rapides et nombreux, ainsi qu’une très forte densité d’énergie ;
  • par ailleurs, l’état du système électrique devra être pris en compte lors de la charge ou de la décharge du véhicule. En effet, la recharge d’un véhicule électrique lors de la pointe de consommation en hiver à 19 heures constituerait une difficulté supplémentaire pour l’équilibre du système électrique.

Pour un parc d’un million de voitures électriques branchées (le plan véhicules électriques du gouvernement français prévoit un total de 2 millions de VE à l’horizon 2020), la capacité de stockage pourrait atteindre 10 GWh. Cette capacité de stockage pourrait s’avérer précieuse en période de pointe mais elle suppose que les consommateurs aient adopté le VE et le bon comportement lorsqu’il s’agit de recharger son véhicule.

Pour évaluer la faisabilité de ce concept, le projet Edison, qui est situé dans une île danoise, a pour objectif de mesurer en pratique la capacité de stockage qu’offre un parc de voitures électriques pour compléter une production éolienne intermittente. Il s’agit de développer une infrastructure de gestion de la recharge des VE, qui prenne les décisions en fonction de l’état du réseau. Le développement de cette infrastructure permettrait aux véhicules électriques de communiquer de manière intelligente avec le réseau électrique. En d’autres termes, les temps de recharge seront déterminés plus efficacement. Il s’agit là d’une technologie de Smart grids. Il s’agit également d’étudier le comportement des utilisateurs de véhicules électriques et de les sensibiliser au bon comportement pour recharger leur véhicule.

--

La solution NoFuel avec ses bateaux + ses bornes de recharge alimentées par des panneaux solaires ou des hydroliennes, peut également jouer un rôle important dans le stockage local de l'électricité et la production locale d'énergie. Discutons en !

Electric vehicles will help the shift toward EU's green transport future

Electric vehicles will help the shift toward EU's green transport future

This article has been intially published in eea.europa.eu on September, 26th, 2016.

A large scale roll-out of electric cars on European roads would result in significantly lower greenhouse gas emissions and lower levels of certain air pollutants, according to a European Environment Agency (EEA) assessment released today. However, widespread use of such vehicles would pose challenges for Europe’s power grid in meeting increased electricity demand.

Electric vehicles powered by renewable energy sources can play a bridging role in the EU’s plans to move towards a greener, more sustainable transport system, and in meeting its goal to reduce greenhouse gas emissions by 80‒95 % by 2050. However, larger numbers of electric vehicles will not be enough for the shift to a low-carbon economy.

Hans Bruyninckx, EEA Executive Director

The EEA briefing 'Electric vehicles and the energy sector — impacts on Europe's future emissions' looks at the impact of different scenarios that take into account the increased use of electric cars and their effect on the European Union's (EU) energy system, and on emissions of greenhouse gases and selected air pollutants.

"Electric vehicles powered by renewable energy sources can play a bridging role in the EU’s plans to move towards a greener, more sustainable transport system, and in meeting its goal to reduce greenhouse gas emissions by 80‒95% by 2050. However, larger numbers of electric vehicles will not be enough for the shift to a low-carbon economy. Other problems such as growing demand for transport and congestion remain and need to be addressed as well," said Hans Bruyninckx, EEA Executive Director.

Several scenarios were explored, including one model where electric cars have an 80% share of the EU's total car fleet in 2050. Additional electricity generation will be required in the EU to meet the higher energy demand. The need for extra power will be higher if other sectors like industry or households do not follow through on planned energy efficiency improvements. The use of renewable energy in 2050 will also have an effect on the level of emissions from the power-generating sector.

Overall, the resulting carbon dioxide (CO2) emission reductions in the road transport sector would outweigh the higher emissions caused by the continued use of fossil fuels in the power-generating sector. In the EU, a net reduction of 255 million tonnes of CO2 could be delivered in 2050. This amount is equivalent to around 10% of the total emissions estimated for that year. However in countries with a high share of fossil power plants, environmental benefits would be lower. This would also lower the benefits of using electric vehicles in these countries.

An 80 % share of electric vehicles would also significantly reduce overall emissions of certain air pollutants like nitrogen oxides (NOx) and particulate matter (PM). For other pollutants such as sulphur dioxide (SO2), emissions could increase due to the continued use of coal in the electricity generation sector.

A larger number of electric cars on the road may pose future challenges for Europe’s power production capacities and put stress on existing power grids. Under the 80% scenario, the share of Europe’s total electricity consumption from electric vehicles would increase from around 0.03% in 2014, to 9.5% by 2050. A more extensive infrastructure providing more public charging points would be key as well as increased power capacity able to handle a larger European car fleet. The assessment stresses that closer coordination between the road transport and energy sectors on policy making and investments will be crucial.

Pros and cons of electric vehicles

Today's briefing is complemented by the publication of a new EEA guide on electric vehicles in Europe, which provides a non-technical summary of the latest information on electric cars in Europe, including those with hybrid technologies. The guide specifically focuses on the electric passenger cars currently on the market, and describes how they work and the challenges and incentives in place they face in achieving their broader use. Sales and use of electric vehicles are increasing, but they currently only make up 1.2% of total passenger car sales in the EU. Current estimates also show that electric cars only account for 0.15% of Europe's total car fleet.

---

Note that our 100% electric boats are powered by renewable sources of energy such as solar panels, tidal turbine or small wind turbine.

« Dans 15 ans, on n’entendra plus parler du Diesel en ville »

« Dans 15 ans, on n’entendra plus parler du Diesel en ville »

L'article initial a été publié sur les Echos le 19/09/2016.

Un an après l’affaire des moteurs truqués de Volkswagen, seul un tiers des consommateurs français achète de la technologie Diesel. Pour Jean-Pierre Corniou, associé chez Sia Partners et spécialiste en mobilité, la technologie Diesel devrait peu à peu laisser sa place à l’électrique.

L'affaire Volkswagen, qui a éclaté il y a un an, a-t-elle tué le Diesel ?

Les constructeurs n'ont plus les moyens d'équiper les voitures entrées de gamme avec une motorisation Diesel. Les autorités sont devenues plus vigilantes sur les tests antipollution depuis le scandale Volkswagen. Les pots d'échappement des véhicules Diesel rejettent des microparticules, reconnues comme étant cancérigènes, et de l'oxyde d'azote (NOx), un gaz toxique. Les filtres à particules fines et les pièges à NOx engendrent des coûts supplémentaires pour les constructeurs automobiles. Et ces surcoûts rognent sur leurs marges. Ainsi, il devient moins rentable de vendre ces véhicules à bas coûts.

Il faut aussi reconnaître que la menace pesant sur le diesel ne date pas du « VWgate ». Le diesel n'est pas une solution globale. L'Europe est le seul continent à avoir misé de manière aussi importante sur cette technologie. Près de 40 % des 213 millions de véhicules roulent au gazole sur le Vieux Continent. Aux États-Unis et en Chine, les motorisations Diesel sont très peu utilisées. Au Japon, elles sont interdites.

Comment expliquer ce désamour des Français pour le Diesel ?

Depuis le scandale Volkswagen, les Français ont compris que le Diesel n'était pas si avantageux. D'abord, il est dangereux pour la santé. Les particules fines provoqueraient 42.000 morts prématurées par an en France . Ensuite, l'entretien d'un véhicule Diesel coûte cher pour un usage courant. Enfin, conscient de ces deux paramètres, le consommateur a compris que la valeur de revente de son véhicule Diesel d'occasion risquait de baisser fortement. Il s'en est donc détourné.

La France est en train de revoir sa fiscalité avantageuse sur le Diesel. Certains centres-villes restreignent la circulation aux véhicules trop polluants. A quel rythme le Diesel va-t-il décliner ?

Nous entrons dans un processus de dé-diésélisation qui va durer plusieurs années. Les véhicules de logistique urbaine et les autobus commencent à basculer vers l'électrique. A terme, il n'y aura plus de citadines roulant au gazole... Je pense que d'ici à 15 ans, on n'entendra plus parler du Diesel en ville.

Faut-il pour autant miser sur le véhicule électrique ?

Pour l'heure, il n'y a pas beaucoup de solutions alternatives. Ces véhicules sont appelés à se développer de manière vertueuse dans les pays produisant leur électricité grâces aux sources d'énergies vertes. Je pense aux pays scandinaves, en particulier. Car pour les autres, sauf la France et son parc nucléaire, l'électricité est souvent produite à partir de combustibles fossiles.

Il y a une deuxième solution : l'hydrogène, qui permet de générer de l'énergie grâce à une pile à combustible qui fabrique de l'énergie électrique et rejette de l'eau. Cela semble être une bonne alternative pour les poids lourds. Enfin, l'hybride rechargeable commence à se faire une place sur le marché automobile.

Propos recueillis par Kévin Badeau